Revues de livre

America Alone: The End of the World as We Know It par Mark Steyn

Roger Fisher, William Ury et Bruce Patton suggèrent dans leur livre Getting to Yes: Negotiating Agreement Without Giving In que « l’habileté de voir une situation comme l’autre la perçoit, bien que cela soit difficile, est l’une des compétences les plus importantes qu’un négociateur puisse posséder. »  Voir les choses du point de vue de l’autre : c’est ce que j’ai essayé de faire, bien que je sois davantage de gauche, en lisant America Alone: The End of the World as We Know It, par le conservateur Mark Steyn. Le style de Mark Steyn est empreint d’humour et de finesse et America Alone comporte plusieurs passages qui sont extrêmement divertissants.  Toutefois, le message sous-jacent au livre est sérieux et controversé : si les tendances démographiques mondiales se poursuivent, la planète deviendra un lieu très différent de celui que nous connaissons actuellement.  Steyn prédit des virages culturels dramatiques, particulièrement en Europe à cause de l’augmentation des populations musulmanes dans ces pays.  Voici son point de vue : ce sera l’Amérique et sa façon de vivre contre le reste du monde.

America Alone vaut la peine d’être lu même si vous êtes particulièrement en désaccord avec l’essence fondamentale du livre.  Dans ce livre, Steyn défend sa position avec tant de passion, que même mes propres idées politiques auxquelles j’adhère depuis si longtemps ont quelque peu été ébranlées.  Ses arguments étaient moins persuasifs qu’ils auraient pu l’être à cause d’un défaut majeur : l’absence flagrante de notes en bas de page.  Le lecteur ne peut vraiment pas déterminer d’où viennent les faits et les chiffres qu’utilise Steyn : tout doit être accepté tel quel.  On ne retrouve aucune référence qui pourrait nous indiquer d’où provient le matériel que l’on retrouve dans le livre ou sur le site Web. Je crois fermement à l’adage suivant, « There are lies, damn lies, and statistics » (Les agrégats statistiques mal compris servent trop souvent, hélas, à de gros mensonges), et c’est pourquoi j’aimerais comparer les statistiques moi-même.

Il aurait été bon de retravailler certains chapitres.  Plus d’une fois on a l’impression que l’auteur couchait sur papier ses idées au fil de l’inspiration, comme une prise de conscience continue qui conviendrait davantage au blogue de Steyn, qu’à son livre.  Cette façon de faire permet à l’auteur de conserver ce ton familier qui, combiné à son sens de l’humour, nous assurent de très belles heures de lecture.

Si l’on omet le manque de bibliographie, nous vous recommandons de lire America Alone, peu importe vos opinions politiques.

La revue de ce livre a été rédigée par Helen Latimer.

One Comment

  1. Consultation Common-Outlook Inc. » America Alone: The End of the World As We Know It par Mark Steyn Dit:

    […] Lisez un court résumé du livre America Alone > […]

Laissez un commentaire